En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer le bon fonctionnement de nos services. J'accepte En savoir plus

Votre comparateur

Banques & Assurances

Cliquez-ici

Mutuelle santé

Une mutuelle santé fonctionne comme une assurance santé et a le même objectif : apporter une aide financière au souscripteur pour faire face aux dépenses de santé qu’il pourrait rencontrer pendant la durée de son contrat.
La compagnie de mutuelles applique un principe de solidarité et est un organisme à but non lucratif. Toutes les sommes collectées doivent être reversées aux adhérents, ôtées des charges de fonctionnement.

Les obligations légales.

Aucune obligation n’est faite pour une souscription d’une mutuelle santé ou plus communément une complémentaire santé.

Cependant, conscient du faible taux de prise en charge des dépenses de santé par l’assurance maladie, l’Etat a mis en place pour les personnes à faibles revenus des aides pour l’adhésion à une complémentaire santé.

Cette aide, la CMU complémentaire à demander auprès de la CAF, se traduit par un chèque pour aider à une adhésion mutuelle. (Couverture Maladie Universelle).

Les garanties d'une mutuelle santé.

Les complémentaires santés proposées par les compagnies de mutuelles, n’étant pas des assureurs, peuvent être moins riches sur les couvertures annexes. Cependant, sur les dépenses de santé, les offres peuvent être similaires.

Les grandes catégories de prestations d’une complémentaire santé sont :

  • Les soins dentaires et les frais d'orthodontie.
  • Les frais d'optiques et des soins d'ophtalmologies
  • Les forfaits d'hospitaliers
  • Les soins médicaux

Ces catégories, en fonction du taux de prise charge ou de remboursement qu’aura choisi le souscripteur, détermineront le montant de sa cotisation. De plus, son âge, son sexe et sa situation familiale seront les autres facteurs déterminant du montant du tarif de mutuelle santé.

Fonctionnement d’une complémentaire santé.

La majorité des mutuelles ont des accords avec la sécurité sociale pour que cette dernière lui transmette directement les données des dépenses de l’assuré. Lors de l’acte médical avec la présentation de la carte vitale et de la carte de la mutuelle, l’assuré ne paie que la partie qui lui revient.

En fonction des prestations, comme les soins dentaires ou les frais d’optique, l’adhérent pourrait avoir à demander l’accord préalable de sa mutuelle.

Comparez les Mutuelles Santé !