En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer le bon fonctionnement de nos services. J'accepte En savoir plus

Votre comparateur

Banques & Assurances

Réduisez vos frais bancaires
Comparez les banques en ligne !
Cliquez-ici

Changer de banque deviendra un jeu d'enfant

Une époque bientôt révolue

Auparavant, changer de banque et transférer son compte dans un autre établissement était un véritable parcours du combattant. Une procédure lourde qui entraînait la plus part du temps des formalités contraignantes. Il fallait notamment se préparer bien en amont si l'on souhaitait entamer cette procédure, le transfert de dossier ainsi que toutes les opérations régulières ou en cours de traitement devaient être gérés par le particulier lui-même en contactant tous les services concernés afin de les prévenir du changement, sans oublier de communiquer le nouveau RIB pour pouvoir effectuer le transfert. Toutes ces formalités sont reconnues comme étant très fastidieuses, cela décourage les Français à franchir le pas et les poussent à conserver leur banque d'origine.

La mobilité bancaire, un futur proche

Certains médias parlent de cet automne, d'autre du début de l'année 2017, nous tout ce que nous savons c'est que le progrès est en marche pour les institutions bancaires. En effet, la loi Macron votée au cours de l'année 2015, a adapté dans l'un des textes une réforme prévoyant d'améliorer la mobilité automatisé. Nous allons lever le voile sur cette nouveauté qui pourrait bien simplifier la vie des consommateurs !

Le but étant de favoriser la mobilité bancaire, la loi prévoit de rendre cette action simple et direct sans aucune intervention du particulier. La personne devra remettre à sa nouvelle banque son ancien RIB et un mandat d'autorisation. Suite à cela, la nouvelle banque aura pour mission de rentrer elle-même en contact avec l'ancienne banque afin d'obtenir toutes les informations nécessaires. Elle sera également en charge de récupérer toutes les opérations en cours et celles à venir. Cela implique qu'elle devra contacter tous les établissements concernés par des virements réguliers tels que l'électricité, la téléphonie, l'assurance automobile etc.... Enfin, cette nouvelle procédure prévoit notamment un filet de sécurité dans le cas où il resterait des opérations en cours qui continueront de s'effectuer sur l'ancien compte, votre ancien établissement bancaire sera tenu alors de vous en informer dans un délai de 13 mois.

>> Pour en savoir plus sur le secteur de la finance, consultez le "Guide du comparateur"